Sign in to follow this  
David Roch

PILOTAGE: phénomènes météo dangereux en hiver

Recommended Posts

Rien de neuf sous le ciel de FSX mais par contre les éléments se déchainent en ce moment dans le ciel non virtuel et il est peut être bon de rappeler quelques phénomènes saisonniers qui mettent en danger les aéronefs et leurs passagers.Bonne lecture et couvrez vous bien, je ne fournis pas l'aspirine.A- LES PHENOMENES THERMIQUES---------------------------------------------------------------------1) Le givrageFormation d'un dépôt de glace sur certaines parties de l'avion. Il alourdit l'avion, altère l'écoulement aérodynamique, peut bloquer les gouvernes et étouffer le moteur par givrage du carburateur. Il y en existe de 3 formes :* Le verglasC'est le givrage le plus dangereux. Il est dû au phénomène de surfusion (les gouttes de pluie peuvent rester à l'état liquide tout en étant à une température négative).* Le givre opaqueIl est constitué par une couche de glace opaque et friable. Les précipitations étant plus faible que dans le cas du verglas, des bulles d'air sont emprisonnées au cours de la congélation. Ce givrage ne se produit qu'en conditions de vol aux instruments.* La gelée blancheElle est due au phénomène de solidification : lorsque l'avion passe d'une masse d'air à 0° à une atmosphère chaude et humide, la vapeur d'eau peut congeler. Ce type de givrage peut se produire lorsque l'avion reste au sol en hiver : il faut retirer tout dépôt de glace avant le départ.2) La turbulenceC'est la composante verticale des mouvements désordonnés de l'atmosphère. Ce phénomène a principalement deux origines :* La turbulence thermiqueElle est due à l'échauffement des couches inférieures de l'atmosphère au contact du sol. Elle dépend de l'insolation, de la nature du sol et du degré d'instabilité de l'air.Elle entraîne une diminution de la vitesse propre de l'avion et une imprécision d'indication fournie par les instruments de bord. Il faut donc voler au-dessus des cumulus et des thermiques purs. Dans le cas contraire : réduire la vitesse à celle préconisée dans le manuel de vol et ne pas agir abusivement sur les commandes de vol.* La turbulence dynamiqueElle est due à l'effet du vent sur le relief, c'est la turbulence la plus dangereuse pour un avion léger.3) Les oragesLes orages et la grêle sont associés au cumulonimbus (Cb) dont les manifestations sont :- vent irrégulier et en rafale : attendre que le Cb se soit éloigné de l'aérodrome pour atterrir ou rejoindre un aérodrome de dégagement- grain (vent violent) : 1ère manifestation de l'arrivée du Cb- turbulence : la contourner sans s'en approcher- pluie d'une extrême violence limitant la visibilité- grêle : phénomène peu fréquent mais très dangereux, contourner systématiquement les noyaux orageux les plus actifs- foudre : il est recommandé de stopper les moyens radio à proximité des orages.Il est impossible de passer au-dessus d'un cumulo-nimbus et passer en-dessous est très dangereux. Il faut le contourner à une distance raisonnable (10 NM) pour éviter de rencontrer de fortes turbulences.B- LES PHENOMENES REDUISANT LA VISIBILITE---------------------------------------------------------------------La visibilité est la distance maximale d'identification d'un objet à l'oeil nu.1) Les précipitationsLa pluie (RA) modérée ou forte (XXRA) peut réduire la visibilité jusqu'à 400 mètres. La neige faible (SN) réduit souvent la visibilité à 3 km et la neige forte à quelques mètres : le VFR est alors interdit.La bruine ne réduit pas la visibilité mais est souvent associée à de la brume ou du brouillard.2) La brume (BR)Elle est constituée de poussières diffusantes et de gouttelettes d'eau en suspension dans l'air. La visibilité est comprise entre 1 km (inclus) et 5 km (exclus). Le VFR peut être interdit dans certains cas. Il est recommandé de voler au-dessus de la brume.3) Le brouillardLa visibilité est inférieure à 1 km. Iil existe plusieurs types de brouillards : * Le brouillard de rayonnementC'est le brouillard le plus fréquent. Les conditions propices sont : vent faible, ciel dégagé, forte humidité relative (température voisine du point de rosée)Il est conseillé d'attendre d'avoir une différence de 3° entre la température et le point de rosée. Attention, il peut concerner une zone très étendue.* Le brouillard d'advectionConditions propices :vent faible et régulier, arrivée d'une masse d'air chaude et humide sur un sol froid.La nappe de brouillard peut occuper plusieurs centaines de km et ne se dissipera qu'au passage du front froid. Cette situation peut bloquer le VFR pour une journée ou plus.* Le brouillard de penteIl se rencontre dans les régions montagneuses en toute saison. Il est due à une masse d'air humide se refroidissant en s'élevant le long d'une pente et pouvant atteindre la saturation.* La brume sècheElle est due à un grand nombre de particules diffusante en suspension dans l'air. Elle se rencontre très peu en France.4) Le stratus (St)C'est un nuage très dangereux pour l'aéronautique. On le rencontre dans la phase de dissipation de brouillard (généralement de rayonnement) par échauffement diurne. Les stratus liés à des perturbations empêchent totalement le VFR. Il faut absolument renoncer à décoller ou ne pas poursuivre son vol par mauvaise visibilité et à basse hauteur.Bon week end :--)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Help AVSIM continue to serve you!
Please donate today!

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this