Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Leclercq A.

C152 Realité Vs Simulation?

Recommended Posts

Salut,le véritable c152 se traine-t-il autant que le modèle de vol du c152 de carenado?Au décollage, il a tendance à décrocher dès qu'on tire sur le manche contrairement à d'autres réalisations de c152.Merci et amitiés

Share this post


Link to post
Share on other sites
Help AVSIM continue to serve you!
Please donate today!

Ca dépend ... je sais c'est une réponse débile mais elle correspond à la réalité. J'ai volé sur C150 & C152 ... et il faut le dire, ce ne sont pas des foudres de guerre. D'abord quelques chiffres :Rapport puissance / poids et vitesse ascensionnelle C 150 : 100 CV / 480 Kg = 0.208 CV / Kg (à vide)100 CV / 786 Kg = 0.127 CV / Kg (masse max)Vz = 670 ft/mnC 152 : 110 CV / 515 Kg = 0.214 CV / kg (à vide)110 CV / 758 Kg = 0.145 CV / kg (masse max)Vz = 715 ft/mnSi on compare à un Piper Cub65 CV / 300 Kg = 0.215 CV / kg (à vide)65 CV / 553 Kg = 0.118 CV / kg (masse max)Vz = 550 ft/mnou à un DR400 - 180CV180 CV / 600 kg = 0.300 CV / kg (à vide)180 CV / 1100 kg = 0.164 CV / Kg (masse max)Vz = 900 ft/mnlà dessus viennent se greffer les (nombreux) facteurs aggravants de trainée que sont toutes les protubérances et autres haubans des Cessna (je ne parle pas de Piper Cub que j'aime trop). Quand je dis "ça dépend" c'est que la variabilité est énorme entre une belle journée d'hiver bien froide et sèche, seul à bord, et une journée d'été avec deux gars comme moi dedans. Je me suis vu décoller avec 1/2 plein en été avec un instructeur pas trop costaud dans un C 152 parce que sinon la piste était un peu trop courte (et au bout ... plouf dans l'eau si on ne prend pas cette précaution). Le C150 comme le 152 restent d'excellents avions d'école qui pardonnent pas mal de conneries, acceptent sans trop broncher les appontages un peu durs des élèves (à condition de pas cogner la roulette de nez) et qui offrent une plateforme sympa de photo pour les pilotes (on peut lâcher les commandes en paix pour faire une photo, vitre ouverte, sans que l'engin se mettent en péril en 10 secondes), mais comme les chiffres le montrent, ce ne sont pas des chasseurs. Bien sûr tout ceci dépend d'autres facteurs comme l'hélice (type, pas, état, etc ...), le potentiel moteur restant (et la qualité / homogénéité des compressions) etc etc etc ... mais les 150 / 152 sur lequels j'ai (peu) volé n'étaient pas des poubelles mal entretenues mais des avions d'aéroclub bien tenus, et donc correctement entretenus. Il y a aussi un facteur dont nous ne tenons que très peu compte en France (mais qui aux USA peut être très important) : l'altitude de l'aérodrome. Bon d'un autre coté, je n'ai JAMAIS réussi un kiss en 150 ou en 152 ... alors que j'en faisais souvent en DR221 et en PA-11 (aile haute lui aussi ...) comme quoi, quand l'avion est exigeant, le pilote l'est peut être lui aussi un peu plus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Krofallus,Là, on voit directement la différence entre un simmeur et un véritable pilote. L'un pousse sur un bouton et dans l'insouciance la plus totale, tire sur son stick et s'envole, l'autre doit faire appelle à toutes ses connaissances pour rester en vie.On doit avoir peur de pas pouvoir l'arraché... quelques litres de carburant en trop et bardafe, c'est l'embardée.Je ne savais pas qu'il y avait si peu de CV par Kg! On se demande comment ça peut voler.Est-ce qu'un simulateur comme FS tient compte de tous ces facteurs ou est-ce vraiment très approximatif?Que manque-t-il à FS pour être certifié?Merci pour ces précisions.Amicalement

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une chose est sûre, FS ne tient pas compte de l'usure due au temps (hélice, moteur, etc ...) mais il est possible de les simuler (et là je pense que Bee Gee serait mieux à même de parler du modèle de vol). L'altitude de l'aéroport de départ est simulée, fais un essai de performance entre Quiberon et La Paz (ou Lukla si tu as la scène), même heure et même température extérieure, avec richesse automatique (juste pour éliminer la variabilité de ce paramètre) et tu noteras la différence. La gestion des masses est pas trop mal simulée non plus tout du moins pour le carburant par contre la gestion du centrage en limite de centrage n'est pas terrible, pour avoir piloté une fois en presque limite de centrage (pas bien ça ...), je peux te dire que l'avion a réellement un autre comportement (mais c'était sur un DR221 à Compiègne avec le réservoir arrière non vide et une pax qui avait "trichée" sur son poids d'au moins 15 bons kilos sur la banquette arrière).Dr.K

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il aurait mieux valu qu'elle triche sur son âge :( Mais bon, dans ce siècle de maigrichonnes, on ne peut lui jeter la pierre :(

Share this post


Link to post
Share on other sites