Sign in to follow this  
Leclercq A.

Pourquoi le Pentagone tient tant à l'avion F-35 ?

Recommended Posts

Help AVSIM continue to serve you!
Please donate today!

Il y a deux semaines, l'excellente émission 60 Minutes du réseau CBS aux E-U s'était intéressée au F-35. Le pentagone lui-même n'en est pas satisfait et ce reportage en donne quelques motifs. C'est assez effarant: lorsque des hauts-gradés militaires parlent ouvertement de la performance lamentable de Lockeed-Martin, on peut s`interroger. Mon pays (Canada) s'est retiré du consortium-client du F-35. Il s'agira probablement d'emplois sur des bases, d'emplois dans le secteur aéronautique, et de votes pour ou contre les politiciens qui parviendront - ou non - à en donner à leurs électeurs-trices.

 

 

http://www.cbsnews.com/news/f-35-joint-strike-fighter-60-minutes/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellent article, Ben

Je vais surement me faire canarder avec les propos suivants, mais je pense qu'avec le Rafale, on n'est pas mal non plus : un avion invendable à +/-150M euros, un coût de vol horaire à +/-40000 euros, le tout intégralement financé par les impôts des français. Et la bestiole n'est même pas furtive. Pour dessouder des 4x4 de talibans, un vieux F100 ferait encore bien l'affaire  :P

Dans ce business, si on cumule la définition mouvante des besoins, le délire des ingénieurs, les pots de vins, le chantage à l'emploi, les récupérations politiques, et l'éternel besoin de montrer ses muscles aux autres pays, on aboutit à ce genre de coup foireux. Le pire, c'est qu'une fois l'affaire sortie des rails, tout le monde s'enferre à persévérer quand même, arguant des sommes déjà investies, juste pour sauver son c*l. Et quand la pompe à dépassement de budget est lancée, bon courage au Cassandre qui essaiera de l’arrêter. (histoire vécue)

Adage : "un projet flou finit invariablement en co***rie précise". Ce n'est pas de moi, mais j’adhère.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Excellent article, Ben

Je vais surement me faire canarder avec les propos suivants, mais je pense qu'avec le Rafale, on n'est pas mal non plus : un avion invendable à +/-150M euros, un coût de vol horaire à +/-40000 euros, le tout intégralement financé par les impôts des français. Et la bestiole n'est même pas furtive. Pour dessouder des 4x4 de talibans, un vieux F100 ferait encore bien l'affaire  :P

Dans ce business, si on cumule la définition mouvante des besoins, le délire des ingénieurs, les pots de vins, le chantage à l'emploi, les récupérations politiques, et l'éternel besoin de montrer ses muscles aux autres pays, on aboutit à ce genre de coup foireux. Le pire, c'est qu'une fois l'affaire sortie des rails, tout le monde s'enferre à persévérer quand même, arguant des sommes déjà investies, juste pour sauver son c*l. Et quand la pompe à dépassement de budget est lancée, bon courage au Cassandre qui essaiera de l’arrêter. (histoire vécue)

Adage : "un projet flou finit invariablement en co***rie précise". Ce n'est pas de moi, mais j’adhère.

 

 

60 Minutes avait fait des reportages similaires pour le B-1/b ainsi que les multi versions du V-22. Ben R. Rich qui avait succédé à Kelly Johnson (chez Lockheed Skunkworks) déplorait dans ses mémoires (en 1994) que le dernier 10% de fine pointe technologique dans ce secteur engloutirait 40% des coûts. Faute de F-35, au Canada, on va donc upgrader des CF-18 pour une fraction des coûts.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this