Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

David Roch

FS: chronique d'une mort annoncée

Recommended Posts

Triste nouvelle.Il est encore trop tôt pour tirer des conclusions sur l'avenir très incertain de Flight Simulator XI mais tout porte à croire que la belle aventure de Microsoft FS se terminera avec FSX dans les tourmentes de la crise internationale.Si on en croit Steve Lacy (ancien developpeur chez ACE Studio), "FS is dead"http://www.steve-lacey.com/blogarchives/20...d_of_an_e.shtmlSi on s'en reporte aux nouvelles officielles la quasi totalité de l'équipe developpant FS a été virée:http://www.gamasutra.com/php-bin/news_index.php?story=21981J'ai longtemps travaillé pour une compagnie américaine.On vous vire du jour au lendemain, des fois le même jour.Pendant ce temps, les CEO'S, COO's, CFO's, Board Members etc..., les "pontes" donc, gardent leurs revenus mirobolants.C'est terrible et malheureusement, ce n'est qu'un début.Que va t'il se passer maintenant pour FS?Personne n'en sait rien mais il n'y a pas beaucoup d'options:- MS vendra la franchise et l'aventure repartira. (personnellement je vois très mal une autre société (même X-Plane) mettre autant de moyens dans un produit si coûteux).- MS FS XI sortira un jour... après la crise (peut être).- C'est avec FSX que se terminera l'histoire de FS. (malheureusement le plus probable)Tout cela est bien triste pour nous mais n'est rien à côté de la détresse des travailleurs du monde entier qui vont connaitre la galère.L'équipe de ACES etait une bande de passionnés, dévoués à FS, c'est une bien triste nouvelle pour eux en premier lieu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Help AVSIM continue to serve you!
Please donate today!

Salut David ,bien triste nouvelle tout cela et surtout pour l'equipe de ACES.Je crois que notre ami P.Taylor avait un presentiment en quitant MS.Par contre,ca va donner du temps a tous de revoir notre hobby et de pousser plus loin le travail deja entame sans craindre un nouveau FS qui viendra encore faire chi.... tout les developeurs .Nos pc peuvent deja rouler FSX de facon tres convemnable et tu sais que le 3D est a nos portes et que FSX est un des jeux deja teste et un des plus facilement adaptable.Un an encore et les core e.7 seront abordable sans compter W7 qui donnera aussi un bon coup de pouce a la fluiditee.Je crois qu'il existe encore des fonctions et des surprises sur FSX qui n'ont pas encore ete pousser a fond et maintenant que pour l'instant on a plus a craindre de devoir repartir a zero avec un nouveau FS ,on va peut etre avoir de magnifiques surprises.En toute amitiee.Jean

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai entendu ce matin que Microsoft allait licencier pour la première fois de son histoire .Je n'avais pas fait le rapprochement avec l'histoire d'FS .Il est acquis que fsXI ne verra pas le jour , ça fait un drôle d'effet quand on vit avec depuis les années 80 et qu'on attendait avec délectation les innovations apportée avec chaque opus .Je travaille dans le secteur informatique et je vois les dégâts autour de moi , étant moi même pris dans la tourmente .Pas réjouissant tout ça . :(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello,No problems.Je suis sur que Obama va sauver FS :)Gus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Zut , c'est vrai !j'avais oublié que l'amérique est maintenant relancée sur de bons rails avec un super président démocrate qui va sauver la planète !Ouf , fsX est sauf ! :(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, c'est un mauvais jour. Je vous livre quelques réflexions qui ont alimentées mon petit blog lorsque j'ai appris la nouvelle...Microsoft joue les arrêts de jeur. Connaîtra-t-on les prolongations ? La division Microsoft Games Studio est durement touchée par la vague des licenciements annoncés par la firme de Redmond : l'équipe en charge du développement de Flight Simulator (ACES Studio) n'existe plus depuis ce vendredi 24 janvier. En constant développement depuis son origine avec SubLogic en 1978, la licence était passée dans les mains de Microsoft en 1982 qui avait porté le jeu sur PC pour le faire évoluer jusqu'à la version 10 que nous connaissons aujourd'hui, FSX. C'est un coup dur pour la passionnée et sympathique équipe de développement et aussi pour la communauté de fans de ce jeu à la longévité exceptionnelle. Coup dur aussi pour toute la communauté de développeurs de compléments gratuits architecturés autour de l'outil de développement relativement ouvert du produit, mais surtout pour les éditeurs de produits commerciaux qui en sont économiquement dépendants, à l'instar des équipementiers automobiles qui le sont des constructeurs. Pour autant -tout au moins au vu des quelques informations officielles, Flight Simulator ne disparaîtrait pas, mais serait raccroché à la division Live Games... Par contre il n'évoluerait pas vers la version FS11 annoncée. Microsoft subit une crise déjà latente avec le flop de Vista amplifiée par la vraie crise actuelle touchant l'ensemble du secteur. Le jeu n'est donc pas, et de loin la priorité de la compagnie qui organise ses coupes en licenciant 5000 salariés dans les prochains mois.Alors, quid de notre hobby ? La version FSX est suffisamment aboutie pour que nous continuions à l'utiliser encore quelques années, et profiter de la montée en puissance des nouveaux processeurs et cartes graphiques pour en tirer la quintessence. Mais un produit cliniquement mort, n'évoluant plus ne constitue plus par définition un moteur de croissance pour le secteur économique de la simulation de vol grand public, dont les acteurs devront se tourner vers d'autres produits, comme XPlane par exemple. Il faut cependant bien avouer que si ces produits concurrents présentent des atouts incontestables, ils restent loin derrière en terme de fonctionnalités générales. D'un point de vue plus positif, et connaissant l'extraordinaire capacité à rebondir des communautés d'utilisateurs, cet arrêt de jeu pourrait bien donner lieu à des prolongations dont nous ne pouvons donner l'issue, mais qui seront peut-être positives. En effet, le moteur de jeu de FSX était toujours basé sur une technologie datant de FS 2000 et même pour partie de FS 98. FS11 devait couper le cordon pour lui permettre de tirer profit des technologies actuelles... Compte tenu de la forte implication technique en général constatée chez les utilisateurs de Flight Simulator, et d'une petite partie de cette communauté réellement techniquement compétente, il n'est pas exclu qu'un projet collaboratif de développement voit le jour, complémentant et dynamisant FlightGear par exemple. D'autres solutions, basées sur un modèle économique plus conventionnel, tel que le rachat de la franchise peuvent aussi voir le jour, bien que le moment ne soit pas réellement propice... Des éditeurs de jeux talentueux tels Crytek ont les capacités à réécrire un produit tel que FS.Christian.

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai entendu ce matin que Microsoft allait licencier pour la première fois de son histoire .Je n'avais pas fait le rapprochement avec l'histoire d'FS .Il est acquis que fsXI ne verra pas le jour , ça fait un drôle d'effet quand on vit avec depuis les années 80 et qu'on attendait avec délectation les innovations apportée avec chaque opus .Je travaille dans le secteur informatique et je vois les dégâts autour de moi , étant moi même pris dans la tourmente .Pas réjouissant tout ça . :(
Vrai que cela est quelque-chose; nous aussi nous suivions FS depuis les années '80 et je l'ai déjà joué avec 64k de RAM sur trois ou quatres floppies, avant l'invention des disques durs. Bon Dieu qu'on s'est amusé avec FS depuis longtemps! Ce serait vraiment dommage que tout s'arrête.ben

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellente analyse de xiangdn , tout est dit .FS est en effet cliniquement mort . C'est un jour noir dans l'histoire du jeu vidéo que ce vendredi 24 janvier .La pire nouvelle de toute son histoire en fait . Il va cependant survivre encore quelques années dans l'état actuel , à travers l'immense communauté de passionnés à travers le monde , mais il n'évoluera plus , il sera le dernier d'une longue lignée , une histoire formidable voulue par Bill Gates , merci à lui .L'avenir le plus plausible serait le rachat de la franchise par une société comme Crytek en effet .Un potentiel aussi énorme de clients et la cohorte des sociétés sous traitantes liées à ce jeu, devrait aiguiser les appé** de nombreuses sociétés .Maintenant le rêve :un projet collaboratif de développement , à l'échelle mondiale , par le biais d'une partie de la communauté ayant des compétences techniques .Je serai ravi d'en faire partie , mon métier est développeur .

Share this post


Link to post
Share on other sites

La simulation ludique, surtout hard core n'a jamais été rentable pour le développeur du moteur proprement dit. Elle ne représente qu'une petite partie du buziness du jeu.FS risque de rejoindre les autres: Falcon, Lock on, etc... dans les caves de la FNAC et autres grandes surfaces, et alors ? Le produit est abouti, et depuis longtemps ce sont la commauté et les éditeurs qui font vivre FS.Je suis encore sur FS2004 et ça me convient tout à fait, j'ai acheté FSX pour justement "faire vivre" un peu le lab de développement, mais j'ai l'impression que j'ai surtout fait vivre la FNAC... Je pense que notre passion va quitter le domaine du grand public (tant mieux je les laisse jouer aux SIMs 2 et 3) , pour devenir plus mature et se prendre en main.Et je ne parle que que de la simulation aérienne, parce que en naval...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Triste nouvelle bien relative, mais triste tout de même. B) Cette crise est de loin la plus grave que j'ai connue, espérons qu'elle ne soit les prémisses de quelques chose de plus dramatique.Les enjeux énergétiques, le réchauffement climatique, la déshumanisation de l'homo sapiens sapiens risquent de donner l'idée à certains de vouloir balayer d'un revers de main tout ce fatras. :( Obama l'a clairement dit: ce monde a besoin d'un shérif. :( L'Amérique sera probablement la dernière nation à pouvoir faire voler ses bombardiers et ce ne sera pas dans FS... :( Bon ben, en attendant, je retourne à mon joystick... B)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Triste nouvelle en effet. Cela dit, je suis toujours optimiste, je ne serais pas surpris si demain on nous disait que l'équipe FS est réunie et FS 11 est en route...Si on voit le coté sombre, c'est qu'il y avait pas de mal de choses a améliorer dans FS tel qu'il est aujourd'hui (ATC, météo...). Je suis parmi ceux restent farouchement sur FS9 et je ne pense pas faire le pas jusqu'au jour ou ACOF devienne vraiment obsolete (Je sais qu'il y en a qui disent que c'est le cas! :( :( ) et puis j'aurai au moins 6-7 ans avec FSX...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi aussi, je suis optimiste. Bien entendu, je regrette la fermeture d'Aces mais au moins, leurs eventuels successeurs seront débarrassés du boulet qu'était l'obligation de servir de vitrine à un système d'exploitation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous avez les dates de l'enterrement ? Les obsèques ont lieu quand ?J'aimerai bien m'y rendre , la saga FS , c'était un peu comme un membre de la famille ... :( Maintenant , le jeu online sur Xbox qu'ils vont nous préparer , ça sera sans moi , je ne suis pas très jeu arcade voyez vous ...On sera du coup après bricoler encore nos fsX super customisés , tournant à 60fps sur Heatrow , grâce à nos octocores , dans 10 ans ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
On sera du coup après bricoler encore nos fsX super customisés , tournant à 60fps sur Heatrow , grâce à nos octocores , dans 10 ans ...
Franchement, l'idée de pouvoir tourner 60 fps sur le Big Ben avec des averses me plait beaucoup! :(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Why not en effet .Que demander de plus .Avec ce FsX , on a du grain à moudre pour des années . Avant de l'avoir exploité à fond , il y a de la marge .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouais.... et ça permettra dans 30 ans de continuer à se disputer autour de FS9/FSX(coups de cannes et lancements de dentiers interdits!)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà t-y pas que la saga serait immortelle .Jamais ils ne s'arrêteront , et le FS ressortira de terre , après une mise au placard provisoire ( dit on ) .Dans cent ans encore ils exploiteront la poule aux oeufs d'or . Des générations de simers pourront encore livrer bataille sur les foras. :(

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dans cent ans encore ils exploiteront la poule aux oeufs d'or .
Mais non, mais non, dans cent ans la planète aura été vitrifiée! !! :( Paul Lange, ancien de ACES a mis une photo de l'équipe "remerciée" (j'adore ce terme) sur son blog.Voici les gars qui peuvent eux remercier (seulement au sens propre malheureusement) les banquiers véreux qui leur ont permis de prendre des vacances plutôt que de s'embêter à plancher sur FSXI.Cest ici

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello,Que c'est triste tout ça.M'enfin, si FS revient dans 100 ans on pourra l'appeler FS PHOENIX car le Phoenix renaît de ses cendres :(

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est comme ça ! la roue tourne.Le simu est bien abouti, le matériel pour le faire tourner encore bien cher, les add on pas si nombreux...Alors Orbix, megascenery, France VFR et les autres ont du boulot, il y a le globe de FSX à Addoniser...rendez vous dans 5 ans.Puis les équipes d' ACES, vont partir vers d'autre projet, XPLANE ?Une crise ça ne dure pas...Merci à eux et je leur souhaite un bon job à tous dans l'avenir.Bonsoir,Eric

Share this post


Link to post
Share on other sites

Z'auraient pu faire une photo de groupe plus potable , au lien d'un cliché pris sur un parking entre deux bagnoles.ça m'étonne toujours qu'on remercie ainsi des gens pour un travail qui a été rentable à leur entreprise .

Share this post


Link to post
Share on other sites
CelenteMassLayOffsAbqJournal012709.jpg45 000 mises à pied aux US , c'est la récession . :(

Share this post


Link to post
Share on other sites
Z'auraient pu faire une photo de groupe plus potable , au lien d'un cliché pris sur un parking entre deux bagnoles.ça m'étonne toujours qu'on remercie ainsi des gens pour un travail qui a été rentable à leur entreprise .
Michel, où as-tu trouvé une photo de l'équipe d'ACE?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Michel, où as-tu trouvé une photo de l'équipe d'ACE?
Alors mon cher Aimé on ne lit pas mes posts!!! :--)))Regarde, j'ai mis le lien pour la photo un peu plus haut

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui se passe aux Etats Unis est inquiétant . C'est un véritable naufrage et Bush a eu le culot de dire être fier de son mandat et que l'histoire jugera. Ci joint une analyse de la grande dépression qui frappe les Etats Unis , et donc Microsoft aussi , une entreprise dont on parle pas mal ici ...http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1521...ory=EnvironmentVoici une traduction en français , que je vous copie ici , et livre à votre sagacité . Je crois qu'elle mérite intérêt et réflexion , c'est assez inquiétant , le mot est bien faible :"Chaque année depuis dix ans à la même époque, la journaliste Linda Moulton Howe présente une interview de Gerald Celente, directeur du Trends Institute. Le 24 décembre 2007, il avait déjà été en mesure dannoncer la chute de Wall Street, qui sest produite neuf mois plus tard : Les Etats-Unis vont être frappés dun 11 Septembre économique en 2008. - Interrogé à nouveau le 19 octobre 2008, il pressentait la fermeture de nombreuses chaînes de magasins, et les premiers signes dune révolte des populations :En février et mars 2009, nous verrons véritablement les effets de la dépression.Gerald Celente - En 2007, nous avions prédit la Panique de 2008, et ça concernait surtout la sphère financière. A présent, leffondrement de 2009 va se répandre au plan social. Ce mouvement est en marche. Ca se déroule sous nos yeux. La crise atteint des proportions gigantesques.Chaque jour la presse nous rapporte de nouveaux désastres. Il ny a absolument rien quon puisse faire pour larrêter - si ce nest trouver de nouvelles ressources, une sorte dénergie alternative, comme la découverte du feu ou linvention de la roue !Mais ça doit être à léchelle de ce que nous allons traverser. On ne peut sen sortir en faisant fonctionner la planche à billets. LMH - Les statistiques du chômage en décembre 2008 montrent quil a touché 632.000 personnes supplémentaires, et nous en sommes à un taux de 7,2%, soit 11,1 millions dindividus privés demploi. Que nous réserve 2009 ?Gerald Celente - Ce chiffre indique le nombre de ceux qui nont absolument aucun emploi. Il ne prend pas en compte les personnes qui ont été écartées de la recherche demploi. Ceux-là ont renoncé. On ne prend pas non plus en compte les gens qui travaillent à temps partiel et recherchent un emploi à temps plein. Quand on les intègre au calcul, on arrive à 13.7%. Personne ne peut dire quand ce se sera terminé, mais nous verrons finalement le chiffre total des sans-emplois atteindre celui de la Grande Dépression, probablement entre 22% et 27%. Nous parlons dun véritable effondrement, parce que dautres facteurs vont intervenir très rapidement.Le plus préoccupant concerne le secteur de la vente au détail. On sait déjà que 150.000 magasins et boutiques vont devoir fermer. Ca viendra naturellement gonfler les chiffres du chômage, mais ces faillites vont aussi amplifier la chute des valeurs de limmobilier. On pensait déjà avoir touché le fond avec la crise des subprimes Ce nétait encore rien comparé à ce qui nous attend avec la tempête sur les biens commerciaux, qui sont autrement plus surévalués que limmobilier privé. Nous savons où en est le secteur financier. Nous avons vu ce qui sest produit pour Wachovia, IndyMac et le Washington Mutual, la Bear Stearns, Merill Lynch, Lehman Brothers - qui se font racheter ou disparaissent. Il y a aussi dautres compagnies de courtage, dont les noms sont moins connus. La question quon doit se poser : qui pourra reprendre tous ces espaces commerciaux et autres grandes surfaces qui sont maintenant désertés ?La réponse, tant pour les espaces commerciaux que les locaux de bureaux, cest quil ny a aucun candidat à la reprise ! La déroute immobilière sera sans précédent. Nous verrons dans tous le pays des grandes surfaces fantômes.Cest vraiment à ce niveau que leffondrement va se produire, parce que les investisseurs de ces biens immobiliers ne trouveront aucun repreneur. Cest alors que nous entrerons dans la Grande Dépression. Nous devons annoncer ce qui est en train de se produire, sans en rajouter. Nous ne nous intéressons quaux faits.Les gens ne se maintiennent à flot que sils ont un travail. Toute la responsabilité de cette crise nincombe pas quà la cupidité des grandes compagnies. Les individus eux-mêmes se sont endettés bien au-delà de leurs capacités de remboursement, grâce au système des garanties hypothécaires. Tout sest construit là-dessus. Partir en vacances ! Sacheter une voiture de sport ! Emprunter à tout va ! Ils ont vécu au-dessus de leurs moyens. En réalité, ils peuvent tout perdre dès quil manque un salaire en fin de mois.Nous allons assister à des faillites colossales. Ce qui sest passé est déjà sans précédent. Et ça va continuer. Le gouvernement ne dispose que de ces deux outils totalement inefficaces :- Jouer sur les taux dintérêt, qui sont déjà proches de zéro,- ou imprimer des billets. Mais ce nest pas en créant de largent quon retrouve la prospérité !Dans les années 30, personne ne sendettait sur des hypothèques multiples. Celui qui gageait deux fois ses biens était considéré comme un perdant. Il y avait peu de propriétaires, les cartes de crédit nexistaient pas. Nous nétions pas accablés dune dette publique de 14 milliards de dollars ! On ne consommait que selon ses moyens.Mais aussi, et cest très important à souligner, nous navions pas à mener deux guerres bancales et entretenir un complexe militaro-industriel qui a déjà englouti 2 milliards et continue de creuser le déficit, en prévoyant de se renforcer en Afghanistan. Je reviens sur ce point essentiel de la capacité de production : dans les années 30, nous étions sortis de la Grande Dépression en activant la machine industrielle pour préparer notre entrée dans la Seconde Guerre Mondiale. Nous navons plus cette capacité productive aujourdhui.Nous avons développé le secteur des services. Regardez ces offres demploi. A la station dessence, ils affichent : Faites carrière chez nous ! Mais quelle carrière ?! Que deviennent ces jeunes qui sortent de luniversité avec leurs diplômes ?Alors, nous aurons un chômage record. Nous allons assister à la montée de la criminalité, la multiplication des petits délits mais aussi des agressions violentes. Ca fait partie des situations de crise, et personne ne sen étonnera. Les gouvernements fédéraux et lAdministration centrale ne résoudront rien en multipliant les forces de police dans les rues, à moins de transformer ce pays en un état fasciste.Mais nous allons surtout assister à des révolutions. Les gens ne supportent plus de constater les dépenses somptuaires, les avantages, les avions privés et les bonus des banquiers, des courtiers, et des banksters qui dilapident et se partagent les millions de dollars de largent public qui leur est versé. Tandis que gouvernement renfloue les Têtes Pensantes - la mafia de Wall Street - ceux qui sont trop faibles pour être sauvés sont en train dêtre asphyxiés par la multiplication des impôts.()Chacun doit prendre cette situation très au sérieux. Le bateau coule. Cessez de dépenser largent que vous navez pas. Si votre fils ou fille doit sortir de luniversité avec un diplôme qui ne lui permettra pas daccéder à un poste correspondant, nallez pas vous endetter davantage pour leur faire poursuivre un enseignement supérieur. Coupez court à la dépense dès maintenant. Nachetez rien qui soit au-dessus de vos moyens. Dans la mesure du possible, soutenez le commerce local.Mais aussi, je vous conseille de prendre du bon temps. Nous ne préconisons pas de senfermer dans un cocon. Sortez et faites-vous plaisir. Nous navons quune vie, aussi nous devons faire en sorte de lagrémenter dans la mesure de nos moyens.

Share this post


Link to post
Share on other sites